jeudi 17 juin 2010

« Uncompleted staff work… »

... comme disent les anciens du MIT ! En bon français, "du travail bâclé !". C’est l’appréciation qu’aurait portée un manager pour cette présentation d’un projet de 1 à 3 millions d’€ devant le comité de direction. Pour cette première présentation publique, ce fut un boulot indigne de ce que les vésigondins attendent de leurs élus, sans même connaître les sur-qualifications qu’ils étalent dans leur prospectus.

Le cadre de la réunion : le choix de l’emplacement de la salle polyvalente suite à une promesse électorale du candidat, promesse dont les échos ne sont pas restés dans la mémoire des vésigondins, pas plus que la promesse d’augmenter les impôts de 56 %, d’endetter le Vésinet à hauteur de 23m€ n’ont laissé de trace dans la mémoire collective. Qui mérite donc d’être rafraichie !

Quelle cible pour cette salle polyvalente de 2500 m cube ? La question sera éludée. « C’est une promesse donc, j’y tiens … « , on ne saura ni à quelle population est promis cet investissement de plus d’1 million d€, ni quelle nécessité lui donne force de loi. Pourtant les questions n’ont pas manqué.


La suggestion de M. Jonemann, conseiller d’opposition, d’utiliser l’espace disponible au cœur du théâtre, après modernisation de l’agencement des gradins, fut traitée avec dédain, faute d’avoir été analysée avec soin.


Quel financement pour cette salle ? On n’en saura pas plus que « ça va être tendu, on est au taquet, peut être même qu’il faudra rogner sur les investissements courants » la voirie, variable d’ajustement, ce fut dit publiquement par l’homme qui a inventé le fameux concept de retard d’investissement.


Un prix différent selon l’implantation : soit ! Salle plus coûteuse sur la place du marché qu’accolée à Matalou. Mais on ne saura pas pourquoi, ni surtout de combien malgré la pression insistante de l’assistance.


Pourquoi se précipiter alors que tant de paramètres restent à préciser ? « Ça c’est une bonne question. Je vais peut être trop vite pour sonder les vésigondins » s’est interrogé le maire, « mais c’est mieux que trop tard ! »

Le comité de direction lui a montré la porte… au suivant ! (voir coupon avec une nouvelle option)


Un ancien du MIT


5 commentaires:

  1. OHE OHE BONNES GENS17 juin 2010 à 17:39:00

    Invitons par la présente, tous les vésigondins soucieux de l'avenir de leur commune à venir écouter le maire et ses conseillers sur ce sujet qui va tout de même coûter au moins 5 millions d'euros (MJC + reconstruction Matalou + Salle Polyvalente + Réhabilitation actuelle MJC).
    Ce soir à 20h30 et mercredi prochain même heure en mairie .
    Venez nombreux écouter comment se prépare un centre multi-activités digne d'un certain A.M.Foy, rue Villebois Mareuil.
    C'est affligeant d'amateurisme et de mauvaise foi mais très instructif sur la "puissance" qui dirige notre commune...

    RépondreSupprimer
  2. Mougeonus simplex17 juin 2010 à 19:03:00

    Les vésigondins soucieux de l'avenir de leur commune se sont prononcés en mars 2008.
    Tant pis pour ceux qui avaient mal lu le programme Herr PV. Quelles que soient leurs motivations, ils seront sans doute plus attentifs la prochaine fois.
    Pour ceux qui savaient à quoi s'en tenir sur les personnages actuellement aux commandes, la mauvaise surprise est que la réalité dépasse les prévisions.
    Comme nous sommes en démocratie (le plus mauvais des régimes à l'exception de tous les autres, comme on sait), nous boirons le calice jusqu'à la lie, point final !
    En attendant l'heure de mesurer l'étendue des dégâts, vésigondins soucieux de l'avenir de votre commune, faites amples provisions de mouchoirs, vous allez en avoir besoin ! Songez aussi à garnir portefeuilles et comptes bancaires, les Rapetou vont encore sévir !

    RépondreSupprimer
  3. Cher Mougeonus Simplex,

    Vous avez raison lorsque vous insistez sur l'importance du respect de la démocratie et sur le fait qu'il faut accepter que jusqu'en mars 2014, le RPV est l'équipe régnante et le maire, Robert Varese.

    Vous avez tort nous semble-t-il lorsque vous suggérez qu'il n'y a rien à faire.

    Ceux qui pensent que le projet de MJC rue Villebois Mareuil et la destruction d'un gymnase parfaitement opérationnel sont deux hérésies peuvent, doivent agir par tous les moyens légaux pour s'opposer à ces projets aberrants et injustifiés.

    Gageons que si les parents d'élèves étaient aussi nombreux le 24 juin que le 15 octobre dernier, notre bon maire, pas brave pour un sou, y réfléchirait à deux fois avant de soumettre la délibération aux conseillers municipaux.

    RépondreSupprimer
  4. @ Vigilance :
    Varèse ? Réfléchir avant de soumettre la délibération ?
    Impossible. Il fera évacuer le conseil municipal par la police, comme la dernière fois.
    Et ça n'empêchera rien : la délibération passera au moins grâce à sa majorité.
    Rappelons qu'il est entouré de gens dont l'esprit critique et le libre arbitre est considérablement amoindri voire, chez certains, inexistant.

    RépondreSupprimer
  5. @ Vigilance,
    Mobiliser les parents d'élève en cette période n'est pas chose facile. Ca sent les vacances et il n'est pas sûr que l'on puisse réunir du monde en 1 semaine.
    Mr Varèse a prétendu que la décision ne serait pas prise avant septembre ou octobre???
    A priori, lors du prochain conseil municipal, il de doit s'agir que d'un exposé des résultats. D'ailleurs rien n'est prévu à l'ordre du jour concernant cette affaire.
    Ca nous laisse peut-être un petit répit.

    RépondreSupprimer